top of page
MŌ

BIO MŌ

MŌ (Monique Crépault) is a Canadian artist based in Montreal, Quebec, and Puerto Vallarta, Mexico.

 

A graduate in visual arts and scenography (National Theatre School of Canada), she has created numerous tempera paintings, prints, sculptures and land art installations.

 

MŌ has been her signature since 2017 when she started using acrylic, a medium she has been exploring ever since.

 

The human body is the main subject of MŌ's work. She stages it, in often intimate atmospheres, in a style that is both classic and contemporary.

 

There is theatricality in the poses of her characters. Standing or reclining, they are lost in their daydreams, in moments of sweet expectation of an interaction, of an intimate encounter. The mirrors, frames and windows that cut out the compositions of the works reflect the complexities of intimacy.

 

Among her influences is a diversity of artists, from Vermeer to Katherine Bradford, via Brueghel the Elder, Rembrandt, Edward Munch, Matisse, Gauguin, David Hockney and Mamma Andersson.

 

MŌ's works are part of several private and public collections. They can be seen at Galleria Dante, in Puerto Vallarta (Mexico), at Art+ Gallery, in Ottawa (Ontario), and at her studio in Montreal (Quebec).

 

« As one creates a perfume for the pleasure of smell,

I create paintings for the pleasure of the soul. »

MŌ (Monique Crépault) est une artiste canadienne basée à Montréal, Québec, et à Puerto Vallarta, Mexique.

 

Diplômée en arts visuels et en scénographie (École nationale de théâtre du Canada), elle a créé de nombreuses peintures à la détrempe, estampes, sculptures et installations de land art.

 

MŌ est sa signature depuis 2017, date à laquelle elle a commencé à utiliser l'acrylique, un médium qu'elle explore depuis.

 

Le corps humain est le sujet principal du travail de MŌ. Elle le met en scène, dans des ambiances souvent intimistes, dans un style à la fois classique et contemporain.

 

Il y a de la théâtralité dans les poses des personnages qui peuplent les toiles de MŌ. Debout ou allongés, ils sont perdus dans leurs rêveries, dans des moments de douce attente d’une interaction, d'une rencontre intimes. Les miroirs, cadres et fenêtres qui découpent la composition des oeuvres reflètent la complexité de l'intimité.

 

Parmi ses influences se retrouve une diversité d’artistes, de Vermeer à Katherine Bradford, en passant par Brueghel l'Ancien, Rembrandt, Edward Munch, Matisse, Gauguin, David Hockney et Mamma Andersson.

 

Les oeuvres de MŌ font partie de plusieurs collections privées et publiques. On peut les voir à la Galleria Dante, à Puerto Vallarta (Mexique), à ​​la Galerie Art+, à Ottawa (Ontario), et à son atelier de Montréal (Québec).

 

« Comme on crée un parfum pour le plaisir de l'odorat,

je crée des tableaux pour le plaisir de l’âme. »

bottom of page